17/11/12 : Antonio DeMarco vs Adrian Broner

Un combat très intéressant ce week-end à Atlantic City pour le titre WBC des poids légers : le mexicain Antonio DeMarco défend sa ceinture face à l’américain Adrian Broner.

L’exemple type d’une confrontation plus serrée que ne semblent le dire les parieurs, qui favorisent très nettement Broner. Le surnom du jeune américain de 23 ans – « The Problem » – souvent comparé à Floyd Mayweather Jr est approprié à plus d’un titre. Dans l’attitude, d’abord, quand on parle de confiance en soi, qui confine bien souvent à l’arrogance chez Broner comme chez son illustre aîné. En témoignent une attitude assez chambreuse sur le ring, et la négligence dont il fit preuve dans la préparation de son dernier combat contre Vicente Escobedo, apparaissant largement au-dessus de la limite des super-plumes, ce qui lui valut la destitution automatique de son titre mondial de la part de la WBO.

Heureusement pour Broner, les similitudes avec Money Mayweather ne s’arrêtent pas là : invaincu en 24 combats (20 KOs), très bel athlète affichant une vitesse et une coordination plus qu’appréciables, Broner laisse venir ses adversaires pour mieux les contrer. Sa défense s’appuie sur une grande mobilité de la tête et du buste, des réflexes affûtés et une utilisation maximale de l’épaule avant (la gauche, pour ce droitier) pour protéger son menton. Il passe de belles attaques très vives en jab et en crochet, frappe fort des deux mains et sait enchaîner les séries.

La seule (petite) ombre au tableau, illustrée par sa victoire serrée face au mexicain Daniel Ponce de Leon, est sa limite technique face aux adversaires gauchers. On a senti Broner emprunté face au jab du droit et à la gauche au corps, un peu à la manière dont Mayweather éprouva des difficultés à s’adapter au style de José Luis Castillo. Ponce de Leon passa près de la victoire, lui qui fit preuve d’une grosse activité, mais qui aurait sans doute gagné à boxer plus et à moins tenter de faire mal sur un coup.

Samedi soir, il affrontera justement un autre mexicain gaucher et dur au mal, qui lui appliquera sans doute une certaine pression. Antonio DeMarco n’a pas la vitesse ni la technique de Broner, il n’a pas non plus son punch. Mais il est un poids léger naturel, fort physiquement, et nettement plus grand que lui (1m78, belle taille pour un léger). DeMarco a l’endurance et l’expérience pour trouver la faille face à un adversaire plus talentueux que lui, comme il le prouva avec éclat contre le vénézuélien Jorge Linares, dont les coups de coude et de tête finirent par entamer l’aisance naturelle, avant de goûter à la frappe lourde de DeMarco. Qui n’est pas un pur puncheur, mais un boxeur usant qui connaît parfaitement les ficelles du métier.

Le mexicain avait déçu en abandonnant face à l’énorme puncheur Edwin Valero, compatriote de Linares à la fin aussi tragique que le comportement hors du ring, mais on ignore si la puissance et la vitesse de Broner le priveront autant de ses moyens qu’il avait semblé désemparé face à « Dinamita ».

Adrian Broner est-il favori ? Il a sur le papier tous les arguments pour emporter une nette décision aux points. Mais il devra aller chercher une telle victoire, travailler méthodiquement et posément, et éviter toute forme d’arrogance ou de déconcentration, face à un homme qui aurait alors de solides atouts pour le lui faire payer.

Ma cote :

Broner par KO : 15% / Broner par décision : 50% / DeMarco par décision : 15% / DeMarco par KO : 20%

Une réflexion au sujet de « 17/11/12 : Antonio DeMarco vs Adrian Broner »

  1. Les parieurs ont eu raison. Broner s’impose par jet de l’éponge au 8e round, après qu’un DeMarco coupé à la pomette gauche a mis un genou à terre. L’américain a apparemment été plus impressionnant encore qu’Edwin Valero face au même adversaire. Précis, puissant et très dur à atteindre, Broner a démontré qu’il était parfaitement adapté à sa nouvelle catégorie, au sein de laquelle les menaces sérieuses ne semblent pas légion après cette démonstration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


9 + = onze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>